ActualitésMEDIASContact 
English

Atelier « Interpréter l’Orfeo »

Les 23 et 24 mars prochains au CCR d'Ambronay, deux journées d'étude seront consacrées à l'interprétation du chef-d'œuvre de Monteverdi.

Sylvie Pébrier,musicologue et membre du comité scientifique du CCR, Pierre Kuentz,metteur en scène et Richard Uhl, psychanalyste, analyseront les ressorts scéniques et musicaux de deux grandes interprétations de l'Orfeo. Cet atelier, qui accueillera une trentaine d'élèves des conservatoires et universités, sera ouvert à tous.

Une œuvre comme l'Orfeo de Claudio Monteverdi fait intervenir des éditeurs, des instrumentistes, des chanteurs, des metteurs en scène, des programmateurs, un public, etc., tous engagés à divers degrés dans le processus d'interprétation. Ces journées d'étude seront une invitation à s'interroger sur les ressorts et les modalités d'une telle pratique.

Avec l'Orfeo, la question de l'interprétation est d'autant plus vive que cet opéra occupe une place inaugurale. Le thème de l'origine constitue la matière même du livret, de même que la manifestation du pouvoir du chant ainsi que la question plus énigmatique de l'interdit de voir. Emblème du passage entre deux styles musicaux, entre deux conceptions du sujet dans le monde, cette œuvre, que l'on a crue longtemps perdue et dont la tradition d'interprétation s'est trouvée interrompue, a consacré l'installation de nouveaux fondements apportés par la réforme de la musique ancienne.

La version dirigée par Nikolaus Harnoncourt en 1978, devenue la version historique de ces nouvelles fondations, sera confrontée à celle proposée vingt ans plus tard par René Jacobs, mise en scène et chorégraphiée par Trisha Brown en 1998. Des extraits musicaux et scéniques provenant d'autres versions seront également commentés.

Cet atelier sera également l'occasion de d'évoquer la création de la 20e Académie baroque européenne d'Ambronay qui sera justement consacrée en 2013 au chef-d'œuvre de Monteverdi.

Contenu des interventions

Sylvie Pébrier :

Un idéal sonore perdu ou retrouvé ? À propos de différentes versions de la plainte d'Orfeo.

Pierre Kuentz :

Le prologue de l'Orfeo de Monteverdi ou mettre en scène les « paroles de musique ».

Richard Uhl :

À partir de la mise en scène de l'Orfeo, réflexions sur la place de l'inachèvement dans le travail de symbolisation.


Pour vous inscrire, contactez Charlotte Lair de la Motte : charlotte.lairdelamotte@ambronay.org ou 04 74 38 74 08.

Mis à jour le 26 mars 2013
Atelier « Interpréter l’Orfeo »


Centre culturel de rencontre
d'Ambronay
Place de l'Abbaye
01500 Ambronay

04 74 38 74 00


HAUT